100 % local : l’ultime défi pendant un mois!

Partager

Une employée de chez Pro-Gestion Estrie se lance le défi de manger 100 % local pour tout le mois de septembre. Agente de développement agroalimentaire, Marie-France Audet connait bien les richesses de notre terroir, mais sera-t-elle capable de manger exclusivement des aliments produits et transformés en Estrie pendant 30 jours?

Ce sera exigeant, certes, mais Marie-France Audet se prépare depuis déjà quelques semaines. Le Défi 100 % local propose aux citoyens quatre challenges, soit l’Expérience (un repas 100 % local le 21 septembre), le Gourmand (3 à 5 repas 100 % locaux par semaine), le Locavore (6 à 10 repas 100 % locaux par semaine) et, l’ultime défi, le 100 % local (manger exclusivement des produits locaux pendant 30 jours). C’est ce dernier que Marie-France a choisi de relever.

« Dans la vie de tous les jours, j’aime manger santé et local. Je dirais qu’environ 50 % de mes aliments proviennent de Sherbrooke ou de l’Estrie. Avec le Défi 100 % local, je mets la barre encore plus haute. Je suis très ambitieuse dans mon défi, au risque d’avoir quelques petits revers », indique celle qui a aussi le titre d’agente de maillage pour le service L’ARTERRE (un mandat donné à Pro-Gestion Estrie par la Ville de Sherbrooke).

« Par mon travail, je souhaite accroître le développement agricole de Sherbrooke et de l’Estrie, alors c’est normal pour moi de vouloir encourager les entreprises locales. »

Un mode de vie

Marie-France, son conjoint Bruno et leurs deux enfants sont déjà très conscientisés face à l’achat local. Chaque semaine, un panier de légumes d’une ferme d’ici leur est livré. Leurs œufs proviennent des deux poules qu’ils ont à la maison, la viande est issue des récoltes de chasse de Bruno et les petits fruits cueillis l’été dans les champs de l’Estrie sont congelés pour en faire provision. Quant aux autres aliments, la famille privilégie d’abord les produits de la région.

Pour son défi, Marie-France troquera certains aliments qu’on ne fabrique pas dans la région et qu’elle apprécie particulièrement pour des produits d’ici.

« Par exemple, j’ai pensé remplacer l’huile d’olive par l’huile de tournesol et le citron par un vinaigre de cidre de pomme. Je vais explorer les différentes possibilités. Je sais déjà que j’aurai à couper certains aliments que j’adore pour tout le mois, tels que le beurre d’amandes et les bananes. »

Et est-ce que la petite famille de Marie-France prendra part au défi ? « Je pense que d’imposer des changements radicaux n’a pas d’impact à long terme. Je n’imposerai pas mon défi à ma famille, mais je vais leur proposer certaines options. Par exemple, le matin, on remplacera le jus d’orange par un jus de pomme ou de canneberge. »

Plusieurs fois par semaine, tout le mois de septembre, vous pourrez suivre sur la page Facebook Agriculture Sherbrooke le périple gourmand de Marie-France. Elle partagera avec vous ses recettes 100 % locales, ses petites trouvailles régionales et quelques conseils. N’hésitez pas à nous partager aussi vos recettes et vos coups de cœur locaux.

« J’encourage tous ceux qui ont envie de relever le défi à s’inscrire et le faire avec moi, lance-t-elle. Manger local, ce n’est pas si compliqué et c’est bon pour notre économie et pour la santé de notre planète! »

Inscrivez-vous au :  https://lebongoutfraisdesiles.com/defi-100-local.

Partager

Articles récents

Travailleur autonome

Métier : travailleur autonome épanoui!

6 décembre 2019

Agriculture Sherbrooke

Un projet de pain ancien avec des glutens moins agressifs pour Les Vraies Richesses

5 décembre 2019

Articles Reliés

Actualités

La microbrasserie Siboire et les Brûleries Faro s’unissent pour créer un produit unique

4 décembre 2019

Actualités

Les Aliments Jardi: les honneurs pour leur plan d’intégration et leur ouverture envers la diversité

20 novembre 2019
Toutes les publications