À la découverte des Jardiniers de Notre-Dame

Partager

Située dans le district de Brompton sur un terrain de 12 acres, la ferme Les Jardiniers de Notre-Dame a connu une bonne deuxième année d’existence. De plus en plus à l’aise avec leur nouvelle passion, les deux propriétaires ont de beaux projets en tête pour la saison prochaine.

Sonia Verpaelst et son conjoint Stéphane Marois ont toujours été des passionnés de la nature, passant des heures et des heures à l’extérieur, sur leur grand terrain situé dans le district de Brompton. Avant de se découvrir une passion pour l’agriculture, le couple exploitait une ferme récréative et possédait plusieurs animaux, dont des chevaux.

« Nos enfants ont grandi et notre passion pour les animaux s’est estompée, indique Sonia Verpaelst, copropriétaire de la ferme Les Jardiniers de Notre-Dame. Puisque nous adorons passer du temps sur notre terrain, nous avons eu l’idée, il y a deux ans, de créer un jardin dans lequel il serait possible pour le public d’acheter nos légumes. C’est intéressant de connaitre la provenance des produits que l’on achète », poursuit Mme Verpaelst, précisant qu’elle et son conjoint ont toujours un emploi et ne peuvent donc pas se consacrer entièrement à leur jardin.

Quelques semaines après la fin de la deuxième saison des Jardiniers de Notre-Dame, le couple Verpaelst-Marois est heureux des résultats. « Malgré un début de saison très chaotique, en raison de la température, nous avons eu une belle saison, qui nous a obligés à travailler très fort et à en apprendre davantage sur la production. »

Oignon (jaune, rouge, blanc), chou rave, radis, betterave, patate, rabiole, céleri, kale, poivron, citrouille, tomate, persil, navet, poireau; Les Jardiniers de Notre-Dame cultivent une trentaine de légumes diversifiés, selon des principes écologiques.

Au cours des deux premières années d’opération, l’achat de légumes se faisait directement à la ferme ou par commande via Internet, mais dès l’an prochain, la ferme aura aussi quelques points de services, pour mieux répondre à sa clientèle. « On veut ajouter éventuellement une serre qui nous permettrait de démarrer la saison plus tôt. »

Un projet pilote qui permettrait d’éventuelles collaborations entre des centres de la petite enfance et des producteurs devrait voir le jour dès l’an prochain. « Ce projet pilote, pensé par Les Jardiniers de Notre-Dame, verra le jour grâce à la participation du CPE Les Stroumps, dans le district de Brompton, en collaboration avec le Regroupement des centres de la petite enfance des Cantons de l’Est et le MAPAQ », précise Mme Verpaelst.

Recette coup de cœur des Jardiniers de Notre-Dame

Potage rabioles et carottes au lait de coco

2 c. à soupe (30 ml) de beurre ;

1 oignon jaune haché ;

2 c. à thé (10 ml) d’ail haché ;

3 carottes pelées et coupées en rondelles ;

2 à 3 rabioles coupés en cubes ;

2 pommes de terre moyennes coupées en cubes ;

1 boîte (400 ml) de lait de coco ;

4 tasses (2 litres) de bouillon de poulet ;

1/2 tasse (125 ml) de crème à cuisson 15% ;

Sel et poivre au goût.

Préparation

Dans une grande casserole, faire fondre le beurre à feu moyen et faire revenir l’oignon et l’ail pendant 5 minutes ;

Ajouter les légumes, le lait de coco et le bouillon de poulet ;  

Assaisonner au goût ;

Couvrir et laisser mijoter à feu doux-moyen pendant environ 20 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres ;

Transférer le potage dans un mélangeur pour réduire en purée lisse et ajouter la crème ;

Remettre dans la casserole et garder au chaud.

Bon appétit !

 

Pour en savoir plus sur cette entreprise, visitez la page Facebook Les Jardiniers de Notre-Dame.

Pour lire d’autres histoires de producteurs d’ici, rendez-vous au progestion.qc.ca ou sur la page Facebook Agriculture Sherbrooke.

Rappelons que la Ville de Sherbrooke a choisi l’organisation Pro-Gestion Estrie pour porter à bien le Plan de développement de sa zone agricole (PDZA). Parmi les objectifs, il y a celui de faire connaitre au public l’agriculture et la forêt à Sherbrooke.

Sur la photo, Stéphane Marois et Sonia Verpaelst (à gauche) en compagnie de leurs enfants. 

Partager

Articles récents

Agriculture Sherbrooke

« Nous récoltons à la main, même lorsqu’il fait -10 degrés! »

21 janvier 2020

Nouvelle entreprise

Une bourse du Fonds Nouvel entrepreneur pour le projet Mouvement Épione, d’Isabelle Nolin

17 janvier 2020

Articles Reliés

Agriculture Sherbrooke

« Nous récoltons à la main, même lorsqu’il fait -10 degrés! »

21 janvier 2020

Agriculture Sherbrooke

L’ABC de L’ARTERRE-Estrie

19 décembre 2019
Toutes les publications