Boutique en ligne, commandes à l’auto et visites guidées au Siboire

Partager

Le Siboire préparait ses projets pour l’été 2020 lorsque la crise entourant la COVID-19 a frappé. Cette situation a poussé la direction de l’entreprise à précipiter l’un de leurs projets, soit la boutique en ligne, y ajoutant un service à l’auto. Un autre projet de visites guidées dans l’usine située au Siboire Dépôt a été mis sur pause, mais se concrétisera éventuellement. Il s’agit là d’un projet qui tient à cœur à l’équipe.

Depuis l’ouverture de la toute première succursale en 2007, dans l’ancienne gare de Sherbrooke au centre-ville, l’équipe du Siboire a toujours su multiplier les projets, que ce soit par la création de nouvelles bières, par des partenariats avec d’autres microbrasseries de la province, par l’ouverture de nouvelles succursales (Siboire Jacques-Cartier et Siboire Saint-Laurent à Montréal), ou, plus récemment, par sa nouvelle usine située dans le même bâtiment que la microbrasserie Siboire Dépôt.

La crise actuelle a aussi poussé la direction (les propriétaires sont Pierre-Olivier Boily et Jonathan Gaudreault) à se réinventer en lançant de nouveaux projets. D’abord, la boutique en ligne qui permet aux clients de commander des bières et des repas qu’ils peuvent récupérer directement dans le stationnement de l’Usine Siboire.

« Avant la crise, on travaillait déjà sur un projet de boutique en ligne que nous voulions sortir au cours de l’été, explique Joannie Verret, directrice des communications chez Siboire. Lorsque la pandémie est arrivée, on a décidé d’accélérer le projet et de lancer tout de suite notre boutique en ligne. On a changé un peu nos plans et on s’est adapté à la situation, avec entre autres un service à l’auto qui permet de limiter le nombre de clients en boutique. La livraison à l’auto se fait au Siboire Dépôt. »

Puis, pour la toute première fois de l’histoire de l’entreprise sherbrookoise, des bières du Siboire sont disponibles dans certaines épiceries de la région. « Notre intention au départ, lorsque Siboire a ouvert ses portes, c’était de faire vivre une expérience aux gens sur place, indique Joannie. On ne voulait pas vendre nos produits en épicerie. Mais avec les changements des derniers mois, il a fallu se réinventer et se tourner vers la distribution de nos bières régulières. C’est qu’avec la situation actuelle, il est maintenant plus difficile de faire venir les visiteurs chez nous pour leur faire découvrir nos produits. »

Le plus récent projet du Siboire, des visites guidées de l’usine, a été mis sur pause en attendant d’en savoir plus sur les recommandations du gouvernement Legault. Ce projet, qui mettra de l’avant les procédés de fabrication de la bière, mais aussi Sherbrooke et son histoire, prendra vie dans un avenir rapproché, espère l’équipe.

« Ce ne sera pas cet été, comme il était prévu, mais le projet reste dans nos plans. Il y aura trois styles de visites possibles, poursuit Joannie. Nous voulons faire découvrir le processus derrière la bière, du grain jusqu’au verre. On aimerait aussi apporter un aspect historique, puisque la gare de Sherbrooke a eu un impact important sur le développement de la ville. Nous allons mettre de l’avant des liens et des anecdotes. Par exemple, le dortoir des chemineaux était situé là où l’on retrouve aujourd’hui la partie vitrée de la microbrasserie. De plus, la ville a une belle histoire autour de la bière. D’ailleurs, la première microbrasserie du Québec était à Sherbrooke (Le Lion d’Or, dans le secteur de Lennoxville). »

Notons que les projets de boutique en ligne et de visites guidées sont subventionnés par le programme Ici Centro de Commerce Sherbrooke. « Nous sommes très reconnaissants de ce programme, indique Joannie. C’est motivant de savoir que l’équipe du Centro/Commerce Sherbrooke est derrière nous et tient à nous épauler dans des moments plus difficiles. La Ville de Sherbrooke vibre au rythme des produits locaux et des petites et moyennes entreprises d’ici. C’est sans doute grâce à des programmes comme celui-ci. »

Et selon la directrice des communications du Siboire, quelles sont les qualités demandées pour être un bon brasseur de bière? « C’est un milieu où les gens sont passionnés, répond-elle. C’est aussi beaucoup de travail et de temps. Comme les chefs, les brasseurs doivent jouer avec les ingrédients, innover et suivre les tendances. Nous avons une équipe passionnée! »

Saviez-vous que…

  • On compte 150 employés dans les trois succursales du Siboire;
  • Siboire a réalisé depuis son existence plus de 300 recettes de bières;
  • La Sherbière, créée en collaboration avec le Vent du Nord et le King Hall, est la bière emblématique du Siboire.

Pour en savoir plus sur cette entreprise sherbrookoise, rendez-vous au siboire.ca.

Partager

Articles récents

Actualités

C’est un départ pour l’oasis urbaine… et les commerçants sont prêts!

10 juillet 2020

Agriculture Sherbrooke

Une hausse des ventes, de nouveaux vins et une relève qui se dessine pour la Halte des Pèlerins

8 juillet 2020

Articles Reliés

Actualités

C’est un départ pour l’oasis urbaine… et les commerçants sont prêts!

10 juillet 2020

Actualités

Bouffe, bière et jeux au menu du Montagu depuis 5 ans!

2 juillet 2020
Toutes les publications