Lefko : planifier la relève et l’innovation, pour rester au sommet dans son domaine

Partager

En action depuis 1974 à Magog, Lefko a le vent dans les voiles. Spécialisée dans la fabrication de produits en plastique par procédé d’extrusion soufflage (blow molding), l’entreprise manufacturière de sous-traitance ouvre maintenant grand ses portes à la relève.

Trois générations se côtoient chez Lefko, fondée en 1974 par Armand Lamoureux, à Magog. L’entreprise familiale portait d’ailleurs le nom de «Lamoureux et fils» au tout début de l’aventure. Aujourd’hui, elle répond aux besoins spécifiques de clients de partout en Amérique.

« Puisque nous sommes une entreprise de sous-traitance, la plupart des gens ne connaissent pas nos produits, souligne Isabelle Côté, directrice des ressources humaines chez Lefko. Mais nous sommes derrière de grandes entreprises, telles que BRP, qui est un de nos plus grands clients, et Sea-Doo. Nous fabriquons des produits pour différents secteurs d’activité, dont le transport, l’environnement, le récréatif, le secteur industriel et le domaine médical. »

D’ingénieurs à électromécaniciens, en passant par chargés de projets, opérateurs et techniciens monteurs, quelque 110 personnes travaillent présentement chez Lefko. L’enjeu du moment ; planifier la relève.

« Nous sommes à pleine capacité sur les machines et nous voulons maintenant agrandir les équipes, explique Mme Côté. Nous avons en ce moment une quinzaine de postes à combler. De plus, d’ici deux ans, plus de 40 postes seront à combler puisque beaucoup de personnes quitteront bientôt pour la retraite. Nous devons donc planifier la relève. »

Trouver et garder sa main-d’œuvre

Comme bien des entreprises, Lefko doit composer avec le phénomène de rareté de main-d’œuvre. Salaires alléchants, avantages sociaux, programme d’aide aux employés, REER, assurances collectives, primes de nuit, syndicat ; l’entreprise magogoise offre de bonnes conditions à ses employés, mais a tout de même dû apporter quelques changements pour rendre son environnement encore plus attrayant.

« On sait que le milieu manufacturier n’a pas bonne presse et que les gens manuels sont moins nombreux aujourd’hui. Nous investissons donc beaucoup dans le recrutement et dans la formation. Nous avons un bon plan d’accueil et d’intégration et nous offrons des formations sur mesure. À ce niveau, nous tenons à améliorer encore plus nos méthodes de formation », poursuit Mme Côté, ajoutant que les femmes sont les bienvenues dans l’équipe.

Lefko, qui s’est bâtie au fil du temps une solide réputation pour la qualité de ses pièces, a aussi le souci de respecter l’environnement, en procédant entre autres au recyclage des matières plastiques et à la récupération des matières dangereuses résiduelles.

Pour en savoir plus sur cette entreprise estrienne, rendez-vous au lefko.ca. Notons que Lefko fait entre autres appel à Uma, un service de Pro-Gestion Estrie, qui accompagne les entreprises dans le processus d’embauche, d’intégration et de rétention de la main-d’œuvre sous représentée sur le marché du travail.

 

 

 

 

 

 

Partager

Articles récents

Actualités

Plus de 25 producteurs vous donnent rendez-vous au marché de la Gare

26 mai 2020

Actualités

Boîtes à lunch festives: signées par nos restaurateurs, destinées à nos finissants!

25 mai 2020

Articles Reliés

Entreprise à succès / Innover pour contrer les difficultés de recrutement

La belle histoire de la Bouchère du village

5 mars 2020

Entreprise à succès / Innover pour contrer les difficultés de recrutement

Owl’s Head : un joyau touristique en développement et à la recherche de main-d’œuvre

5 février 2020
Toutes les publications