O’Chevreuil Taverne américaine : des employés seront rappelés au travail !

Partager

La crise en lien avec la COVID-19 fait de sérieux dommages dans le monde de l’entrepreneuriat et le restaurant O’Chevreuil Taverne américaine ne fait pas exception. Les propriétaires Maxime Saumier Demers et Charles-Emmanuel Parizeau ont été dans l’obligation de fermer leur salle à manger, de mettre à pied leurs employés temporairement et de se tourner vers un système de livraison. Heureusement, les commandes vont bon train et la direction indique pouvoir réengager, dès cette semaine, un à deux employés.

Au moment où la crise a poussé le gouvernement à prendre des mesures de confinement et à fermer les salles à manger des restaurants, la direction du O’Chevreuil Taverne américaine a été dans l’obligation de couper les postes de 25 employés.

Depuis, des livraisons de plats sont effectuées par les propriétaires du mardi au samedi. Les plats à commander sont aux prix fixes de 8 $ et 15 $ (plus taxes). Pas de frais de livraison, ni pourboire en cette période de crise. « Tout le monde est dans le même bateau en ce moment et nous voulons qu’aider. Nous priorisons le beau, bon pas cher et on ne prend pas les pourboires », souligne Maxime Saumier Demers, copropriétaire du O’Chevreuil.

Le système de livraison va bon train, mais malgré tout, le restaurant situé rue Wellington Nord perd environ 80 % de ses ventes, en cette période d’incertitude. Sur une note positive, les ventes par livraison augmentent à un point tel que la direction pourra commencer dès cette semaine à rappeler des employés.

« Le nombre de livraisons augmente chaque jour, indique Maxime. Nous allons faire rentrer un employé cette semaine, peut-être même deux. Nous faisons en moyenne de 15 à 40 livraisons par jour. Ce sont souvent de grosses commandes, soit six à sept repas par famille. Disons que notre système de livraison limite les dommages. »

D’autres employés devraient revenir à l’emploi dans les prochaines semaines afin d’aider à la préparation des plats qui seront remis à Moisson Estrie. En effet, O’Chevreuil Taverne américaine, qui soulignera son 6e anniversaire le 11 avril prochain, fait partie des dix restaurants sherbrookois à prendre part à la campagne « Sherbrooke unie contre la pandémie », qui vise à soutenir l’organisme Moisson Estrie et à aider les restaurants locaux.

« En plus d’aider les plus démunis, ce projet nous permettra de réengager quelques employés pour la préparation des plats. Tout le monde y gagne », précise Maxime.

Cette campagne de financement participatif, qui a été mise en ligne vendredi dernier sur la plateforme La Ruche Estrie, a largement dépassé ses objectifs. Le montant visé de 10 000 $ a déjà été dépassé, ce qui assure à Moisson Estrie d’avoir au moins 2 000 plats prêts-à-manger. Puisque la campagne se poursuit jusqu’à la fin avril, l’objectif a été changé pour 50 000 $. Notons aussi que pour bonifier la campagne, Commerce Sherbrooke s’est engagé à verser une bourse de 3 000 $ conditionnelle à la réussite de la campagne.

Cliquez ici pour appuyer la campagne « Sherbrooke unie contre la pandémie ». Pour en savoir plus sur le restaurant O’Chevreuil Taverne américaine, cliquez ici.

Sur la photo, le chef et copropriétaire Charles-Emmanuel Parizeau. (crédit photo: Facebook O’Chevreuil Taverne américaine)

Partager

Articles récents

Actualités

Plus de 25 producteurs vous donnent rendez-vous au marché de la Gare

26 mai 2020

Actualités

Boîtes à lunch festives: signées par nos restaurateurs, destinées à nos finissants!

25 mai 2020

Articles Reliés

Actualités

Plus de 25 producteurs vous donnent rendez-vous au marché de la Gare

26 mai 2020

Actualités

Boîtes à lunch festives: signées par nos restaurateurs, destinées à nos finissants!

25 mai 2020
Toutes les publications