Objectifs : valoriser l’achat local et les pratiques écoresponsables

Partager

Le Tassé fête cette année son dixième anniversaire. Même si le commerce a changé de main l’an dernier, les valeurs d’entraide, d’achat local et de responsabilité écologique sont toujours au cœur de ce petit café de quartier situé sur la rue Conseil, dans l’est de Sherbrooke.

Fondé en 2010 par Samuel Lessard-Beaupré, Le Tassé a été repris l’an dernier par Maïna Jetté et son père Louis Jetté. Lorsqu’elle a décidé de se lancer dans cette aventure, Maïna travaillait déjà là-bas depuis deux ans. « Et avant de travailler dans ce commerce, j’étais une fidèle cliente », précise-t-elle.

Même si elle concède que le milieu de la restauration n’est pas de tout repos, Maïna trouvait que l’opportunité de racheter le commerce qu’elle chérît depuis plusieurs années en valait le coup. « Ce travail me permet d’avoir un horaire plus varié, ce qui facilite la routine avec mes deux jeunes enfants. La restauration est loin d’être un milieu reposant, mais j’ai la chance d’être bien entourée. J’ai un partenaire d’affaires (mon père), les membres de ma famille m’aident beaucoup et j’ai une belle équipe d’employés. D’ailleurs, la plupart des employés travaillent au café depuis de nombreuses années. »

Notons que l’équipe est formée de Joannie Paquette, Guillaume Isabelle, Anthony Galvin-Bisson, Amélie Couture et Édouard Fabi, Marianne Hamel, Maya Maccorquodale et Alicia Paquette, ainsi que des propriétaires Maïna et Louis Jetté. « Il arrive même que des anciens viennent nous donner un coup de main. Ce sont des gens d’une grande loyauté. »

Local et écoresponsable

Cafés, thés, soupes, salades, sandwichs, desserts et collations santé; tout est préparé sur place par Maïna et son équipe, avec des produits locaux dans la mesure du possible. Le Tassé tend aussi vers le zéro déchet.

« En restauration, il y a beaucoup de défis à ce niveau, indique Maïna. Nous acceptons avec plaisir les contenants et les tasses réutilisables, en plus de nous approvisionner en vrac autant que possible pour réduire les emballages. »

Pour son 10e anniversaire, le petit commerce de 25 places ne compte pas se lancer dans de grands projets. L’équipe préfère plutôt se concentrer sur le service à la clientèle et sur la visibilité de ses nombreux partenaires locaux.

« Nous voulons garder une formule simple, mais chouchouter nos clients, explique Maïna. Nous voulons aussi mettre davantage de l’avant nos partenaires. L’objectif est d’encourager l’achat local et le vrac. Nous avons des partenariats avec plusieurs entreprises d’ici. Pour vous donner quelques exemples, tous les jeudis, nous avons des beignes de l’entreprise Ça Beigne. Pour la torréfaction du café haut de gamme,  nous avons un partenariat avec Géogène. Puis, nous nous approvisionnons beaucoup à l’épicerie bio vrac Le Silo. »

Notons que Le Tassé est en nomination pour le café de l’année à Sherbrooke, dans le cadre du concours TH3RDWAVE AWARDS, avec le Kàapeh, la Brûlerie Faro, le Café Général, Célestine Café et Hubert St-Jean. Pour voter, rendez-vous au th3rdwave.coffee. Les résultats seront connus le 31 janvier.

Pour en savoir plus sur cette entreprise sherbrookoise, visitez letassecafedequartier.com. Pour lire d’autres belles histoires d’entreprises d’ici, rendez-vous au progestion.qc.ca.

Crédit photo: André Vuillemin, La Tribune

 

 

Partager

Articles récents

Actualités

Les Grenailles : un divertissement entre amies transformé en véritable entreprise

14 septembre 2020

Actualités

Des nouveautés et des collaborations pour le 3e anniversaire des Zerbes Folles

8 septembre 2020

Articles Reliés

Entreprise vedette

Tchaga Kombucha : le succès est dans la passion

17 août 2020

Entreprise vedette

Tournesols et tabliers : la passion des recettes végétaliennes

12 mai 2020
Toutes les publications