Sur la route ou en entrepôt : le concept A&M International

Partager

Depuis plus de 32 ans, A&M International propose des services de transport, de logistique et d’entreposage adaptés aux besoins de chaque client, au Canada et aux États-Unis. Située à East Angus, l’entreprise compte quarante employés et espère en accueillir de nouveaux dans un avenir rapproché.

Au tout début de ses activités, en 1987, A&M International offrait principalement un service de transport sur le corridor Québec-Ontario. Quelques années plus tard, l’entreprise élargissait son mandat, pour aujourd’hui offrir un service de transport au Québec, en Ontario, ainsi que partout aux États-Unis.

Manipulée à l’aide d’équipements modernes et hautement sécuritaires, la marchandise peut être retracée en temps réel, à tout moment, grâce à un système de traçabilité. L’entreprise estrienne offre aussi un service d’entreposage, pour des petits ou gros projets, directement dans ses bâtiments d’East Angus.

À bord de A&M International

En ce moment, A & M International compte quarante employés, majoritairement des chauffeurs. Certains postes de chauffeurs locaux permettent d’ailleurs de favoriser la conciliation travail-famille.

« Nous sommes proactifs dans le type de travail que nous pouvons offrir à nos employés sur la route, indique Marie-Joëlle Drouin, de chez A & M International. Les chauffeurs qui travaillent localement ou sur de courts trajets aux États-Unis peuvent retourner à la maison chaque soir. Nous avons aussi des chauffeurs qui reviennent à la maison tous les deux jours. Des postes à temps partiel sont aussi disponibles. »

Comme bien des entreprises, A & M International doit jongler avec un manque criant de main-d’œuvre. Le nombre d’employés a d’ailleurs diminué au cours des dernières années en raison d’une pénurie de main-d’œuvre. Mais puisque le bon service à la clientèle est une priorité pour l’entreprise estrienne, les ressources humaines sont présentement à la recherche de nouveaux employés, principalement pour les métiers de chauffeur et de mécanicien.

Et les femmes sont-elles les bienvenues dans l’équipe? « Absolument! répond Mme Drouin. Même que nous donnons la priorité aux femmes. »

Salaires compétitifs, assurances collectives, horaires flexibles, formations personnalisées, formation continue ; l’entreprise tient compte du bien-être de ses employés. Afin de recruter davantage, A & M acceptent les stagiaires (environ deux stages par année), prend part à des foires de l’emploi et fait du recrutement à l’étranger. L’entreprise fait aussi appel à l’expertise du service Uma (offert par Pro-Gestion Estrie).

Pour en savoir plus sur cette entreprise estrienne: http://www.aminternational.ca ou visionner ICI une vidéo promotionnelle.

Pour lire d’autres belles histoires d’entreprises d’ici, rendez-vous au progestion.qc.ca ou sur uma-estrie.ca.

 

Partager

Articles récents

Agriculture Sherbrooke

« Nous récoltons à la main, même lorsqu’il fait -10 degrés! »

21 janvier 2020

Nouvelle entreprise

Une bourse du Fonds Nouvel entrepreneur pour le projet Mouvement Épione, d’Isabelle Nolin

17 janvier 2020

Articles Reliés

Entreprise à succès / Innover pour contrer les difficultés de recrutement

Lefko : planifier la relève et l’innovation, pour rester au sommet dans son domaine

13 janvier 2020

Entreprise à succès / Innover pour contrer les difficultés de recrutement

Une aventure au pied du mont Orford qui se perpétue depuis près de 30 ans

9 janvier 2020
Toutes les publications