Trois filles, des granolas et une entreprise!

Partager

Les affaires vont bon train pour Alexandra Arès Bruneau, Mélissa Brisson et Dominique Dionne, qui ont lancé le 22 juin dernier leur nouvelle entreprise Les Grenailles. L’objectif? Mettre en valeur les différentes saveurs des granolas végétaliens.

C’est pendant leur congé de maternité simultané qu’Alexandra Arès Bruneau et Dominique Dionne ont fait la découverte des recettes de granolas de leur amie Mélissa Brisson. Diplômée de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie su Québec et dans le milieu de la restauration depuis plus de 15 ans, cette dernière a toujours pris plaisir à inventer de nouvelles recettes végétaliennes.

« Pendant notre congé de maternité, Mélissa nous apportait différentes recettes de granolas, souligne Alexandra. Nous avons eu un véritable coup de cœur! On s’est dit qu’il serait intéressant de lancer une entreprise de granolas maison et Mélissa a accepté d’embarquer dans notre projet. »

Le trio, qui n’avait jamais été en affaires auparavant, est d’abord allé chercher quelques précieux conseils chez Pro-Gestion Estrie. « Nous voulions être encadrées, être rassurées à propos de nos chiffres et avoir des conseils sur le démarchage », précise Alexandra. Par la suite, les trois jeunes entrepreneures ont testé leur marchandise et leur concept dans les marchés publics. « L’été dernier, on participait à quatre marchés par semaine. La réponse a été vraiment bonne. »

Rapidement, Le Café créatif au Croquis (Mélissa est la gérante du restaurant) et Le Silo Épicerie Bio-Vrac ont embarqué dans l’aventure en acceptant de vendre les produits Les Grenailles. Se sont ajoutés par la suite Mille et une Noix et le Centre de valorisation des aliments (CVA), entre autres. Alexandra, qui s’occupe du démarchage pour l’entreprise, a aussi commencé à approcher les épiceries traditionnelles. « On préfère tout de même prendre notre temps, indique-t-elle. Nous ne sommes pas encore prêtes pour de grosses productions. »

Les trois femmes d’affaires viennent tout juste de louer un espace cuisine au CVA, ce qui leur permettra tout de même d’augmenter la production. (Notons que le CVA, qui a ouvert ses portes il y a à peine quelques semaines, offre des infrastructures de grade industriel pour la production, la transformation et la commercialisation de produits des entreprises du secteur agroalimentaire en Estrie)

Sucrés ou salés!

En céréales pour le déjeuner, comme dessert ou comme assaisonnement, les granolas signés Les Grenailles sont tous végétaliens, à l’exception de la saveur de miel et moutarde. En plus des granolas sucrés, Les Grenailles ont créé des recettes de granolas salés. « On peut les saupoudrer sur les salades, en décoration sur des potages ou en remplacement du bacon dans les sandwichs », propose Alexandra.

Les recettes sont faites majoritairement avec des produits biologiques et de la région. « Pour le moment, nous ne sommes pas capables d’utiliser seulement des produits biologiques, mais on essaie le plus possible, poursuit-elle. Nous avons le souci constant d’améliorer nos produits. C’est important pour nous d’encourager le marché local et l’aspect zéro déchet. Je sais que la notion du zéro déchet est une mode depuis quelque temps, mais moi j’en parlais déjà à l’école secondaire, il y a une quinzaine d’années. Avant d’entreprendre notre projet Les Grenailles, je me suis fait dire que c’était très dur pour une entreprise d’être zéro déchet dans le domaine de l’alimentation. J’ai vu ça comme un défi à relever! Nous achetons nos aliments en vrac, la majorité du temps, et nous allons chercher nos produits directement chez les producteurs. »

Puisqu’il s’agit d’une entreprise en démarrage, le trio ne pense pas engager d’employés dans un avenir rapproché, mais la situation pourrait changer lorsque l’entreprise sera bien en selle. « Nous avons pensé engager des grands-mères à la retraite pour travailler dans notre cuisine à temps partiel. Après tout, les grands-mamans font toujours de bonnes recettes! »

Les Grenailles prendront part à quelques marchés de Noël dans la région au cours des prochaines semaines.

Pour en savoir plus sur cette entreprise sherbrookoise, visitez la page Facebook Les Grenailles. Pour découvrir d’autres belles histoires d’entreprises d’ici, rendez-vous au progestion.qc.ca.

Sur la photo, de gauche à droite, Alexandra, Mélissa et Dominique, lors du Festival de rue de Lennoxville, l’été dernier.

 

 

Partager

Articles récents

Travailleur autonome

Métier : travailleur autonome épanoui!

6 décembre 2019

Agriculture Sherbrooke

Un projet de pain ancien avec des glutens moins agressifs pour Les Vraies Richesses

5 décembre 2019

Articles Reliés

Nouvelle entreprise

Trois filles, des granolas et une entreprise!

11 novembre 2019

Nouvelle entreprise

Le Silo Rock Forest reçoit une contribution du Fonds Nouvel entrepreneur

11 novembre 2019
Toutes les publications