Uma, une solution pour contrer les difficultés de recrutement

Partager

C’est dans le cadre d’un projet de recherche et d’innovation que le gouvernement du Québec, par le biais du MTESS, a mandaté Pro-Gestion Estrie, en mai 2017, pour mettre en place et administrer le service Uma, qui s’adresse principalement aux individus à la recherche d’un emploi et aux entreprises estriennes à la recherche de main-d’œuvre.

Rencontre avec Elisa Sarica, coordonnatrice d’Uma, un service de Pro-Gestion Estrie.

Elisa, en quoi le service de liaison avec le marché du travail Uma est-il différent des autres services de recrutement de main-d’œuvre?

« Uma constitue une solution supplémentaire pour aider les entreprises dans ce contexte où le recrutement engendre de plus en plus de défis. Il s’agit d’un service sans frais, grâce à la participation financière du gouvernement du Québec (MTESS). Uma s’engage à mettre en place des solutions facilitant l’intégration et le maintien en emploi. Nous avons à cœur nos clients, autant les chercheurs d’emploi que les entreprises. »

Quel est l’objectif principal d’Uma?

« L’objectif principal est de mettre en lien des candidats à la recherche d’un emploi avec les entreprises estriennes à la recherche de main-d’œuvre. Nous voulons faire le plus de maillages durables possible et créer de belles réussites entre les entreprises et nos candidats. Une fois la personne embauchée, il y a un service d’intégration et de maintien qui est offert aux entreprises selon les besoins. »

Chez Uma, nos candidats (référés par des organismes en développement de l’employabilité et par les centres locaux d’emploi) sont souvent issus d’une main-d’œuvre sous-représentée sur le marché du travail (travailleurs de 50 ans et plus, immigrants, femmes dans des métiers non-traditionnels, etc). Mais quels sont les avantages à embaucher nos candidats?

« En ce moment, le marché appartient aux chercheurs d’emploi. Les entreprises doivent continuellement travailler sur l’attraction et la rétention des employés. Ceci étant dit, les candidats qui composent avec leurs particularités, par exemple une personne immigrante qui ne connait pas les entreprises de la région, une personne expérimentée qui souhaite offrir quelques heures par semaine, un jeune diplômé qui a de bonnes volontés ou encore une femme monoparentale, développent une reconnaissance envers leur employeur, soit un sentiment d’appartenance plus important qu’un autre employé. Les enjeux avec lesquels ils doivent composer leurs font voir les choses différemment. »

Quels sont les domaines les plus touchés par les difficultés de recrutement? 

« Bon nombre de secteurs et d’emplois sont affectés, mais particulièrement ceux de la santé et des services sociaux, la vente et les services, ainsi que dans les métiers du transport, de la machinerie et des domaines apparentés. Cette catégorie professionnelle comprend, par exemple, les métiers de soudeurs/soudeuses, électromécaniciens/électromécaniciennes et machinistes.

Quelle est la situation concernant les difficultés de recrutement?

« Dans un article de La Presse du chroniqueur Francis Vaille (publié le 18 juin 2019), on peut lire qu’il y a plus de 118 250 postes vacants au Québec, soit le double d’il y a trois ans. Concernant l’Estrie, selon l’Enquête sur les postes vacants et les salaires de Statistique Canada, on dénombrait 4 500 postes vacants dans les entreprises estriennes au premier trimestre de 2019, ceci représente une augmentation de près de 174% (ou plus de 2 635 postes vacants) par rapport au premier trimestre de 2016. Les chercheurs d’emploi peuvent donc avoir plus d’exigences ou peuvent faire des demandes pour des besoins particuliers et les entreprises sont appelés à s’adapter à cette réalité. »

Est-ce que la solution pour contrer les difficultés de recrutement  serait la formation sur place ou des stages plus fréquents? 

« Il faut innover de plus en plus et faire preuve de créativité dans l’intégration et la rétention des employés. Effectivement, la formation en entreprise est une façon de bien investir dans ses employés et de les maintenir en emploi. C’est l’une des solutions, mais il y en a d’autres, par exemple des horaires flexibles et la conciliation travail-famille. L’accompagnement par un conseiller d’Emploi-Québec permet de développer des moyens pour contrer les difficultés de recrutement. »

Et comment les employeurs ou les chercheurs d’emplois peuvent bénéficier des services offerts par le MTESS?

« Je les invite à visiter le site le : www.emploiquebec.gouv.qc.ca. »

Quels sont les projets à petites et moyennes échelles pour Uma?

« Nous voulons faire le plus de maillages possible entre les candidats Uma et les entreprises estriennes. Présentement, plus des trois quarts des candidats référés à Uma ont trouvé un emploi et de ce nombre, 86 % se sont maintenus en emploi après 24 semaines. »

Inscrivez-vous à notre infolettre et suivez-nous sur nos réseaux sociaux : https://uma-estrie.ca/

 

 

 

 

Partager

Articles récents

Actualités

Tech-Sport: l’histoire d’un entrepreneur persévérant et déterminé

19 août 2019

Agriculture Sherbrooke

De l’Amérique du Sud au Québec, le bonheur d’élever des alpagas

16 août 2019

Actualités

La belle histoire de Bières dépôt Au Vent du Nord

14 août 2019

Actualités

100 % local : l’ultime défi pendant un mois!

13 août 2019

Actualités

Métier? Créateur de bonheur

12 août 2019

Agriculture Sherbrooke

La forêt, une richesse à découvrir à Sherbrooke

12 août 2019

Actualités

Une rentrée sous le signe de l’agrandissement et du renouvellement pour Pianissimo

9 août 2019

Nouvelle entreprise

Une subvention du Fonds Nouvel entrepreneur pour un nouveau garage à Sherbrooke

9 août 2019

Agriculture Sherbrooke

Une excellente année pour les fraises et les framboises!

7 août 2019

Agriculture Sherbrooke

Agropol: la jeune relève qui se démarque par son concept innovant

5 août 2019

Actualités

De la production à la vente: SOS Odeurs se démarque au Québec

19 juillet 2019

Agriculture Sherbrooke

À la rencontre d’Alexandre Dagenais, «agro-paysagiste» passionné

15 juillet 2019

un service de Pro-Gestion Estrie

Uma, une solution pour contrer les difficultés de recrutement

12 juillet 2019

Actualités

Salon de la famille écoresponsable : pour un mode de vie plus écologique

10 juillet 2019

Agriculture Sherbrooke

Rendez-vous frais et savoureux à la Ferme des trois cultures

9 juillet 2019

Agriculture Sherbrooke

La saison estivale du Marché de la Gare de Sherbrooke bat son plein

3 juillet 2019

Actualités

Célestine Café, passionné des produits et artisans d’ici

27 juin 2019

Agriculture Sherbrooke

Ferme Bernier Roberge: asperges, prunes et passion

26 juin 2019

Actualités

Commerce Sherbrooke et Pro-Gestion Estrie innovent avec un guichet unique

20 juin 2019

Actualités

La Buvette du Centro, un an plus tard!

17 juin 2019

Actualités

Pizzicato enregistre sa meilleure année

11 juin 2019

Actualités

Le nouveau Savo, aux couleurs et saveurs de Sherbrooke

31 mai 2019

Actualités

Matthieu Binette et l’art de dynamiser son atelier

29 mai 2019

Actualités

Le merveilleux monde aquatique, de l’Équateur à l’Estrie

24 mai 2019

Actualités

Gymini et Plongée Aqua-Mundo se méritent chacune bourse d’honneur

22 mai 2019

Articles Reliés

un service de Pro-Gestion Estrie

Uma, une solution pour contrer les difficultés de recrutement

12 juillet 2019
Toutes les publications