Une excellente année pour les fraises et les framboises!

Partager

La Ferme St-Élie est présentement en grande période d’achalandage à l’autocueillette, au kiosque et à la distribution dans les épiceries. Cette entreprise qui a ouvert ses portes en 1991 a toujours la cote.

Yvon Lessard et Sylvie Gervais ont acheté cette ancienne ferme laitière, située sur le Chemin Dion, en 1991. Le terrain de 130 acres était abandonné depuis déjà dix ans.

« Je ne viens pas d’une famille d’agriculteurs et j’étais fonctionnaire avant d’acheter la ferme, indique M. Lessard. J’avais déjà cependant un intérêt pour l’agriculture. »

Le couple s’est lancé dans la production de fraises, de framboises, de divers légumes et, depuis sept ans, d’ail. La production de fraises et de framboises est plutôt importante et fournit plusieurs épiceries de Sherbrooke et des alentours, en plus de permettre l’autocueillette dans les champs. Pour ces populaires petits fruits, la saison est étirée puisque la ferme produit aussi de la fraise d’automne.

Cette production, plutôt rare en Estrie, permet de poursuivre la saison jusqu’à la mi-octobre. « Le fruit est meilleur, plus juteux et plus sucré, remarque le copropriétaire de la Ferme St-Élie. La fraise d’automne permet de prolonger la saison qui débute en juin et se termine avant les premiers gels au sol, en octobre. »

En plus de l’autocueillette et de la vente au kiosque, la Ferme St-Élie distribue ses petits fruits dans plusieurs épiceries, dont les IGA de Sherbrooke et des environs, les Super C de Sherbrooke et le Marché tradition d’Eastman.

M. Lessard souligne que la saison en cours est excellente. Notons que les méthodes culturales utilisées permettent un meilleur rendement (films de plastique sur les rangs, irrigation goutte-à-goutte, toiles sur les plants pour créer un effet de serre, etc.).

La ferme produit aussi plusieurs légumes (en vente au kiosque), dont des concombres, des fèves, des zucchinis, des poireaux, des maïs, de l’ail et différentes variétés de tomates.

Au fil des années, une grande partie des terres de la Ferme St-Élie a été vendue, passant de 130 acres à 45 pour la production. Au plus fort de la saison, une quarantaine d’employés travaillent dans les champs et au kiosque. Les propriétaires, quant à eux, peuvent travailler jusqu’à 90 heures par semaine dans les champs. « Il faut être passionné, c’est certain », précise M. Lessard.

Avis à ceux qui et celles qui ont envie d’entreprendre la grande aventure du milieu agricole, la Ferme St-Élie est à vendre.

Pour en savoir plus sur cette ferme : www.fermest-elie.com. Pour de l’information entourant la vente de cette entreprise : http://progestion.qc.ca/contact/.

 

Partager

Articles récents

Travailleur autonome

Métier : travailleur autonome épanoui!

6 décembre 2019

Agriculture Sherbrooke

Un projet de pain ancien avec des glutens moins agressifs pour Les Vraies Richesses

5 décembre 2019

Articles Reliés

Agriculture Sherbrooke

Un projet de pain ancien avec des glutens moins agressifs pour Les Vraies Richesses

5 décembre 2019

Agriculture Sherbrooke

Noël au Marché de la Gare : une vitrine exceptionnelle pour les producteurs d’ici

26 novembre 2019
Toutes les publications