VERTige ferme urbaine : démocratiser l’univers des micropousses

Partager

Créée en 2012 par Ashley Wallis et David Dostie Blais, l’entreprise sherbrookoise VERTige ferme urbaine se spécialise dans les micropousses et la germination. Déménagée depuis peu au nouveau Centre de valorisation des aliments, dans le secteur de Deauville, VERTige fait pousser une vingtaine de variétés de micropousses.

Issu d’une famille d’entrepreneurs sherbrookois, Ashley Wallis a eu l’idée de se lancer dans l’agriculture urbaine et la commercialisation de micropousses après avoir pris part à un projet de miniproduction. « À l’époque, j’habitais à Montréal et on faisait pousser des micropousses dans le salon d’un ami, dans le quartier Villeray, se souvient Ashley. À cette époque, j’avais plus un rôle d’investisseur. On voulait commercialiser notre produit, mais le projet n’a pas fait long feu. Puisque je trouvais le concept intéressant, j’ai décidé de faire un copier-coller, mais ici à Sherbrooke », poursuit celui qui est aussi à la tête du nouveau Centre de valorisation des aliments, situé sur le boulevard Bourque.

VERTige ferme urbaine a pris rapidement de l’expansion. Il était devenu nécessaire de déménager dans un local plus vaste. L’entreprise s’est même vu offrir l’occasion de déménager ses effectifs chez nos voisins du sud, mais les propriétaires ont préféré poursuivre l’aventure à Sherbrooke. « C’était alléchant comme offre, mais nous avons choisi de rester à Sherbrooke, parce que c’était plus intéressant pour la mission de l’entreprise et pour sa vision à long terme. On préfère réinvestir dans la communauté », indique Ashley.

En s’installant au Centre de valorisation des aliments, VERTige gagne en espace, passant d’un local de 2 400 pieds carrés à 6 425 pieds carrés, ce qui équivaut environ au quart de la bâtisse du Centre.

La santé dans notre assiette, de plus en plus

Ashley et David produisent une vingtaine de variétés de pousses, dont la bette à carde, la moutarde, le brocoli, le trèfle rouge, le poireau et le tournesol. Les semences utilisées sont biologiques et le terreau est 100 % naturel. En plus d’être utilisés régulièrement dans les restaurants pour décorer les plats, les micropousses ont plusieurs bienfaits sur la santé. Et avec sa grande variété, les amateurs sont de plus en plus nombreux.

« On sent qu’il y a présentement une grande vague de popularité pour la nourriture santé, dont les micropousses, mais en parlant avec nos clients et d’autres entreprises au Québec, on a réalisé que VERTige a été en avance sur son temps. Nous avons rajeuni le produit, en plus de le rendre plus accessible. »

Les produits VERTige sont présents partout au Québec. « Nos principaux clients sont les supermarchés. On vend dans des épiceries de Montréal, de Trois-Rivières, du Centre-du-Québec et de l’Estrie. Nos produits seront aussi bientôt disponibles à Québec. Nous fournissons aussi quelques restaurants, ce qui représente environ 16 % de notre chiffre d’affaires. »

Le fait d’être une ferme urbaine et de produire à l’année est un avantage très apprécié dans les supermarchés et les restaurants. « On voit de plus en plus de produits québécois disponibles à l’année, puisque l’agriculture urbaine permet de produire à l’année. Il y a donc une constance dans le produit, ce qui est très apprécié au niveau du marché de l’alimentation », conclut Ashley.

Pour en savoir plus sur cette entreprise sherbrookoise, visitez le vertige.biz. Pour lire d’autres belles histoires de producteurs d’ici, rendez-vous sur progestion.qc.ca ou sur la page Facebook Agriculture Sherbrooke.

 

Partager

Articles récents

Agriculture Sherbrooke

« Nous récoltons à la main, même lorsqu’il fait -10 degrés! »

21 janvier 2020

Nouvelle entreprise

Une bourse du Fonds Nouvel entrepreneur pour le projet Mouvement Épione, d’Isabelle Nolin

17 janvier 2020

Articles Reliés

Agriculture Sherbrooke

« Nous récoltons à la main, même lorsqu’il fait -10 degrés! »

21 janvier 2020

Agriculture Sherbrooke

L’ABC de L’ARTERRE-Estrie

19 décembre 2019
Toutes les publications