Une hausse des ventes, de nouveaux vins et une relève qui se dessine pour la Halte des Pèlerins

Partager

Ouvert depuis 2008, le vignoble la Halte des Pèlerins multiplie sans cesse les efforts pour offrir au public des vins de qualité «made in Sherbrooke». Si la crise entourant la COVID-19 ralentit la cadence concernant les visites et dégustations directement au vignoble, les ventes, elles, connaissent une hausse importante jusqu’à présent cette année.

Le «ok» du gouvernement a récemment été donné et les dégustations seront possibles dans les vignobles cette année. Cependant, les mesures sanitaires prises pour limiter les risques de propagation ralentiront la cadence concernant les visites de vignobles. Oui, les dégustations de vins seront permises, mais le nombre de visiteurs sera limité. Les visites des installations seront aussi restreintes. L’annulation de nombreux événements qui se déroulent habituellement en saison chaude changent aussi la donne, indique le copropriétaire à la Halte des Pèlerins,  Marco Corbin.

« Les mariages et les tours opérateurs représentent 40 % de notre chiffre d’affaires normalement. Cette année, tout a été annulé en raison de la COVID-19. »

Mais heureusement, malgré les nombreuses contraintes liées à cette crise mondiale, le public, lui, est au rendez-vous et le démontre par la fulgurante montée de l’achat local. La Halte des Pèlerins ressent les effets positifs de cette vague.

« On vend du vin comme jamais chez nos différents partenaires (SAQ et épiceries, entre autres). On parle d’une hausse de plus de 30 %  pour la période du premier janvier au 30 juin 2020, par rapport à la même période l’an dernier. C’est considérable! On sent la vague de solidarité chez les consommateurs et je pense que cette vague va demeurer encore longtemps. »

De nouveaux vins signés la Halte des Pèlerins feront aussi leur entrée sur le marché au cours des prochains mois. Parmi ces nouveautés, un premier vin mousseux rosé pour le vignoble.  « Ma conjointe et partenaire d’affaires, Geneviève Chabot, a toujours voulu faire des mousseux, mais je retardais sans cesse le projet. Là, j’ai cédé. C’est un concept plus complexe, mais j’aime avoir de nouveaux défis, poursuit Marco. Le mousseux devrait être prêt pour la St-Valentin l’an prochain ou peut-être un peu avant. Nous avons aussi fait de belles acquisitions en face du vignoble, afin de pouvoir loger les travailleurs étrangers. Le projet a cependant été retardé en raison de la COVID-19. »

Le copropriétaire ajoute aussi que la relève familiale commence à se dessiner à la Halte des Pèlerins. « Ma fille aînée vient de compléter sa deuxième année au Cégep de Sherbrooke en gestion d’entreprises agricoles. C’est bon de savoir que la relève se fait sentir. »

Notons aussi que la Halte des Pèlerins fait partie du projet pilote de Destination Sherbrooke intitulé Sherbus. Le concept ? Un tour de ville d’environ 1 h 30, qui permet au public de visiter différents endroits et d’en apprendre davantage sur Sherbrooke. Les départs du Sherbus auront lieu les samedis de juillet et d’août, à 9h, 11h, 13 h et 15 h. « On a bien hâte que ça commence. C’est un produit qu’on retrouve dans plusieurs grandes villes et qui amènera une nouvelle dynamique à Sherbrooke », conclut Marco Corbin.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la Halte des Pèlerins et ici pour le Sherbus. Envie d’en savoir plus sur l’agriculture à Sherbrooke? Visitez le agriculturesherbrooke.ca.

Partager

Articles récents

Actualités

Vin Polisson, comme à la maison!

22 octobre 2020

Actualités

Objectif largement dépassé pour « L’Estrie se fait son cinéma »

7 octobre 2020

Articles Reliés

Actualités, Agriculture Sherbrooke

Défi 100 % local : la population invitée à choisir ses propres objectifs

5 août 2020

Agriculture Sherbrooke

Une hausse des ventes, de nouveaux vins et une relève qui se dessine pour la Halte des Pèlerins

8 juillet 2020
Toutes les publications