Les Grenailles : un divertissement entre amies transformé en véritable entreprise

Partager

Quinze mois après le lancement officiel de leur entreprise Les Grenailles, Mélissa Brisson Alexandra Arès Bruneau et Dominique Dionne ont réellement le vent dans les voiles. Leur production de granolas a plus que doublé et les différentes saveurs sont disponibles à plusieurs endroits de Sherbrooke, et même ailleurs au Québec. Il y a quelques mois, le trio a pu aussi bénéficier d’une bourse Nouvel Entrepreneur, afin d’aider au développement de leur entreprise. 

Ce qui était au départ un simple passe-temps s’est réellement transformé en un projet entrepreneurial pour les trois femmes sherbrookoises. Les produits Les Grenailles sont de plus en plus connus par les amateurs de délicieux granolas. « Au départ, c’était plus artisanal, souligne Alexandra. On cuisinait nos recettes de granolas dans notre cuisine pour le plaisir et sans attente. C’est nos clients qui nous ont poussées à développer le marché. »

Lancée officiellement en juin 2019, l’entreprise a connu une belle montée. En octobre 2019, les filles ont troqué leur cuisine pour un espace au Centre de valorisation de l’aliment (CVA) de l’Estrie, situé dans le secteur de Deauville. Elles ont plus que doublé leur production.

« Nous sommes allées chercher la certification Biologique et la certification Aliments du Québec. Nos produits se retrouvent dans certaines épiceries en vrac de la région, nous sommes fournisseurs pour NousRire (groupe d’achats d’aliments biologiques en vrac) et, depuis un mois et demi, nos produits sont distribués par Maturin (épicerie en ligne 100% locale), donc ils sont disponibles partout au Québec. »

Pour poursuivre cette belle lancée, Pro-Gestion Estrie a remis aux trois propriétaires de l’entreprise Les Grenailles une bourse du Fonds Nouvel Entrepreneur (Pro-Gestion Estrie est mandatée par la Ville de Sherbrooke  pour gérer ce Fonds). « Nous sommes déménagées en octobre 2019 au CVA de l’Estrie, puisqu’on commençait a augmenté énormément notre volume de vente, explique Alexandra. Cette bourse a principalement servi à l’achat de nouveaux matériels pour cuisiner. »

L’engouement des consommateurs pour les saveurs locales

La pandémie qui fait des siennes depuis le mois de mars n’a pas ralenti la cadence pour l’entreprise Les Grenailles. « La pandémie a sensibilisé les gens à l’achat local. Notre entreprise était peu connue, mais la vague d’achat local et la livraison à domicile nous ont aidées à nous faire connaître. Par contre, on devait aller visiter les restaurants pour leur proposer d’ajouter nos granolas à leur menu, mais la Covid-19 a changé nos plans. Le développement de ce projet est cependant toujours dans nos objectifs. Nous aimerions aussi entrer dans davantage d’institutions sherbrookoises et de grandes chaînes, pour être vraiment accessibles à tous. »

Les Grenailles proposent une belle gamme de granolas sucrés et salés. Les consommateurs ont accès en tout temps aux saveurs classiques et de nouvelles saveurs s’ajoutent selon les saisons. Par exemple, l’été a permis aux gens de découvrir les granolas saisonniers à saveur de Pina colada, ainsi qu’à la fraise et rhubarbe. La saveur de pomme, entre autres, arrive juste à temps pour l’automne.

Pour en savoir plus sur cette entreprise sherbrookoise, rendez-vous à lesgrenailles.com.

Sur la photo : Mélissa Brisson Alexandra Arès Bruneau et Dominique Dionne, devant l’épicerie locale du CVA de l’Estrie, Origine.

 

Partager

Articles récents

Actualités

Les Grenailles : un divertissement entre amies transformé en véritable entreprise

14 septembre 2020

Actualités

Des nouveautés et des collaborations pour le 3e anniversaire des Zerbes Folles

8 septembre 2020

Articles Reliés

Actualités

Les Grenailles : un divertissement entre amies transformé en véritable entreprise

14 septembre 2020

Actualités

Des nouveautés et des collaborations pour le 3e anniversaire des Zerbes Folles

8 septembre 2020
Toutes les publications