Madame Gourmandine reprend du service à Brompton

Partager

Madame Gourmandine a eu son lot de de mauvaises aventures au cours des derniers mois. En plus de la fermeture temporaire obligatoire des salles à manger en raison de la COVID-19,  le restaurant a dû composer avec un dégât d’eau et des problèmes électriques. En cette fête du Canada, les deux propriétaires sont bien heureux de reprendre du service.

Jean-Marc Donahue et Darlène Ouellet ne proviennent pas du milieu entrepreneurial, mais ils avaient ce rêve d’ouvrir un restaurant à Bromptonville, un secteur de Sherbrooke qu’ils chérissent particulièrement. Lui dans le milieu de la finance et elle dans le domaine de l’esthétique, le couple Donahue-Ouellet s’est finalement lancé dans l’aventure de la restauration en 2016.

« Ma conjointe a toujours aimé faire la cuisine, découvrir de nouvelles recettes et socialiser avec les gens, explique le copropriétaire. Puis, il y a quatre ans, nous avons eu l’occasion de racheter le restaurant Chez Méo, un endroit qui existait depuis plus de 50 ans à Brompton. »

Madame Gourmandine, alias Darlène Ouellet, offre un menu varié de cuisine rapide, du club sandwich au poulet portugais rôti sur le charbon de bois, en passant par la poutine, les hamburgers, les pizzas, les hot chicken, les smoked meats et les repas déjeuners. Par ailleurs, la cuisinière est très active sur les réseaux sociaux. Elle aime partager ses recettes, expliquer son menu et organiser des concours. Vous pouvez la suivre sur la page Facebook Madame Gourmandine.

Un projet pour encourager l’économie locale

Le retour de Madame Gourmandine se fait sous le signe de la collaboration entre commerçants locaux. Ayant à cœur l’achat local, les deux propriétaires ont proposé à d’autres commerçants de Brompton de se joindre à eux pour créer un projet qui a pour objectif d’encourager l’achat local.

La Friperie Rolland, Pizza Jean-Noël Callay et le PROVI-Soir de Brompton ont accepté l’invitation. Le concept ? Chacun offre à ses clients des rabais d’autres commerçants, afin de s’encourager et de faire découvrir à la population d’autres commerces du secteur.

« C’est un essai que nous faisons avec des commerces de Brompton, explique Jean-Marc Donahue. C’est très important pour nous d’encourager l’achat local. Éventuellement, on se dit que peut-être d’autres commerces voudront se joindre à nous ou nous imiter », poursuit l’homme d’affaires, qui est aussi membre du comité de Cœur de Brompton et du Comité du patrimoine de Brompton.

Photos Facebook : Madame Gourmandine (Darlène Ouellet) et la mascotte Frango (Jean-Marc Donahue)

 

 

Partager

Articles récents

Actualités

Une vie bien remplie à Sherbrooke

27 novembre 2020

Actualités, Relance

Des tenanciers de bars résilients, mais inquiets face à l’avenir de leur commerce

19 novembre 2020

Articles Reliés

Actualités

Une vie bien remplie à Sherbrooke

27 novembre 2020

Actualités, Relance

Des tenanciers de bars résilients, mais inquiets face à l’avenir de leur commerce

19 novembre 2020
Toutes les publications