Montée du commerce électronique : un nouveau service de livraison mutualisé créé à Sherbrooke

Partager

Le commerce électronique et la livraison à domicile prennent de l’ampleur depuis la crise entourant la COVID-19. Face à cette nouvelle réalité, la Corporation de développement de l’entrepreneuriat collectif (CDEC) de Sherbrooke, en collaboration avec Commerce Sherbrooke, s’est penchée sur les enjeux des commerçants et met maintenant sur pieds un projet-pilote en ce sens.

En cette période où le commerce en ligne et la livraison font une importante montée, il devient nécessaire pour les commerçants de prendre ce virage. « Créer une boutique en ligne, c’est un peu comme ouvrir une seconde succursale en terme d’efforts afin de réussir, explique d’emblée Vincent Camiré, conseiller en gestion et en stratégie Web chez Pro-Gestion Estrie. Il faut voir à long terme, aller chercher des clients et les attirer vers son site. »

Parce que plusieurs commerçants qui se sont tournés ou qui se tourneront vers le commerce électronique n’ont pas de service de livraison, un projet-pilote vient d’être créé en ce sens. Sondés par la CDEC et Commerce Sherbrooke, plusieurs commerçants ont indiqué manquer de temps pour développer un projet de livraison. D’autres ont souligné leur intérêt pour un service clé en main.

« Nous avons choisi de monter un service de livraison mutualisé pour faire la transition vers le commerce et l’achat en ligne. Nous voulons permettre aux petits et moyens commerces de se regrouper avec des commerçants plus gros et au volume plus élevé », explique Claudine Samson, agente de développement d’économie sociale à la CDEC de Sherbrooke.

Le projet-pilote sera lancé vers la fin du mois d’août. Six commerces ont été retenus pour la première année, dont O’Chevreuil-Taverne américaine, la Coopérative Alentour et le Marché la 5e Saison.

« Nous avons d’abord visé quelques commerçants qui avaient de l’intérêt pour ce projet dès le départ, explique Claudine. S’il fonctionne bien, nous aimerions que le projet devienne autonome pour en faire un projet d’économie sociale. Nous voulons que ça devienne un regroupement de commerces pour pouvoir créer un impact sur le volume de livraison. On veut avoir une force de négociation plus forte avec les fournisseurs et les transporteurs. »

Pour le moment, la livraison se limitera à Sherbrooke, mais on aimerait aller plus loin dans l’Estrie. Quant au transporteur retenu par la CDEC, une entente a été prise entre les deux partis. « Pour le moment les coûts sont comparables à ceux du marché actuel, mais nous avons négocié avec notre transporteur et plus nous aurons de commandes, plus nous aurons de réductions sur les prix. »

Même s’il s’agit d’un projet-pilote, les commerçants intéressés par ce concept de livraison peuvent démontrer leur intérêt en communiquant avec la CDEC de Sherbrooke, à livraisons@cdec-sherbrooke.ca. Notons que l’entreprise sherbrookoise Mobilus Technologies collabore aussi au projet. Son logiciel permettra entre autres aux commerçants la traçabilité de leurs commandes à livrer.

Le commerce électronique et des conseils pour bien s’en servir    

Pro-Gestion Estrie a toujours eu comme mandat d’accompagner les entrepreneurs dans tous leurs projets d’affaires, dont le commerce en ligne. Avec la crise entourant la COVID-19, qui a fait changer les habitudes des consommateurs, PGE a décidé de diversifier son offre, afin d’aider les entreprises à s’ajuster à cette nouvelle réalité. C’est que les clients se tournent de plus en plus vers la vente en ligne et la livraison. Des webinaires gratuits pour explorer le milieu du commerce en ligne sont d’ailleurs offerts par certains conseillers de l’équipe de PGE.

« Bien mise en place, une boutique en ligne permet de rejoindre son client cible, de jour comme de nuit, avec des moyens de promotions ciblées que n’avons pas en temps normal, explique Sara-Jane Breault, conseillère en gestion chez Pro-Gestion Estrie. De plus, de nos jours, une majorité de clients font des recherches en ligne avant de se déplacer en magasin. Avoir une boutique en ligne permet donc aux clients de mieux connaître l’offre locale, en plus de l’offre des grandes chaînes. »

 

Partager

Articles récents

Offre d'emploi

Offre d’emploi: Conseiller(ère) en gestion

11 août 2020

Actualités

Un local plus vaste pour le Centre de musique Victor de Sherbrooke

7 août 2020

Articles Reliés

Actualités

Un local plus vaste pour le Centre de musique Victor de Sherbrooke

7 août 2020

Actualités

La Bulle interactive : réinventer l’événementiel en contexte de COVID-19

7 août 2020
Toutes les publications