Objectif largement dépassé pour « L’Estrie se fait son cinéma »

Partager

C’est grâce à l’appui des citoyens et des entreprises de la région que la campagne de financement participatif «L’Estrie se fait son cinéma» a pu largement dépasser son objectif initial de 100 000$. La société de production Chasseurs Films, à la tête de ce projet, a ainsi récolté 182 395$.

Après 45 jours en ligne, sur la plateforme La Ruche Estrie, la campagne «L’Estrie se fait son cinéma» a dépassé ses attentes et peut ainsi passer à la prochaine étape, soit la production du long métrage de fiction Des hommes, la nuit. Cependant, cette campagne de financement participatif n’avait pas comme seul objectif la réalisation de ce film.

« Oui, notre objectif est de produire Des hommes, la nuit, qui sera le premier long métrage de fiction 100 % estrien, mais aussi d’en faire un levier pour le développement économique, culturel et touristique de notre région. Cette production sera même un tremplin pour la jeunesse estrienne et les talents d’ici », explique Véronique Vigneault, productrice chez Chasseurs Films.

Bon nombre de citoyens, entreprises, organismes et institutions ont pris part à cette campagne. Pour l’équipe derrière le projet, il s’agit d’une belle reconnaissance envers notre région.

« Être soutenus par la communauté des affaires valide la pertinence de développer une industrie cinématographique régionale, qui saura générer des retombées économiques importantes pour la communauté », souligne Laurent Allaire, producteur chez Chasseurs Films. « Il y a assurément une notion de fierté régionale qui explique l’engouement autour de notre projet, poursuit Anh Minh Truong, réalisateur et coscénariste du long métrage. Les Estriens sont prêts à se faire leur propre cinéma. Ils veulent prendre leur juste place dans notre cinématographie nationale. »

Parmi les entreprises, organismes et institutions partenaires, notons Sherbrooke Toyota, l’agence Beauvoir, SherWeb, les restaurants Pizzicato et Auguste, La Maison du Cinéma, la boutique Glorius, Bravad, Services Immobiliers First, le cabinet Dunton Rainville, le Fonds Mille et un pour la jeunesse, le programme Alvéole de Commerce Sherbrooke, la MRC des Sources, le BEAM, l’école Le Salésien, la Fondation de l’école Montcalm, l’agence-école de l’Université de Sherbrooke et l’École de musique de l’UdeS.

Notons que les acteurs qui participeront à ce long métrage sont aussi en majorité de l’Estrie. Sur la liste, entre autres, Sonia Vachon, originaire de Magog, ainsi que Marie-Evelyne Lessard et Pierre Hébert, de Sherbrooke.

La Ruche Estrie atteint son premier million de dollars en financement

La campagne «L’Estrie se fait son cinéma» vient de permettre à la plateforme La Ruche Estrie, active depuis un peu plus de trois ans,  de franchir le cap du million de dollars amassés en financement participatif. Jusqu’à présent, 77 projets, dont 66 avec un objectif réussi, ont permis de réunir cette somme d’argent, qui sert par différents moyens à la vitalité de notre communauté.

« Par l’entremise de notre plateforme de financement participatif de proximité, nous avons mis en relation des promoteurs souhaitant faire campagne avec des contributeurs prêts à les encourager, et ce, de façon soutenue par notre équipe régionale et un réseau d’ambassadeurs engagés à les propulser. C’est une véritable réussite collective et nous pouvons en être très fiers », indique Steve Radenne, directeur de La Ruche Estrie.

Pour en savoir plus sur cette plateforme ou pour découvrir les différents projets en cours, rendez-vous au https://laruchequebec.com/fr/region/Estrie.

Photo : Gracieuseté Le Centro et Commerce Sherbrooke

Partager

Articles récents

Actualités

Vin Polisson, comme à la maison!

22 octobre 2020

Actualités

Objectif largement dépassé pour « L’Estrie se fait son cinéma »

7 octobre 2020

Articles Reliés

Actualités

Vin Polisson, comme à la maison!

22 octobre 2020

Actualités

Objectif largement dépassé pour « L’Estrie se fait son cinéma »

7 octobre 2020
Toutes les publications