Premier album de Geneviève Kiliko : retrouver la scène après la pandémie

Partager

Les artistes font partie des personnes qui ont dû mettre leur vie professionnelle sur pause, en raison de la COVID-19. Si la pandémie a d’abord été vue comme un moment qui permettait la création, son prolongement a laissé place à l’inquiétude pour plusieurs. L’artiste multidisciplinaire sherbrookoise Geneviève Kiliko, une travailleuse autonome, se réjouit de remonter enfin sur scène dans les prochaines semaines.

Lorsque la COVID-19 a frappé au Québec, en mars 2020, Geneviève Kiliko était en pleine période de création pour son premier album, Passages. « J’étais déjà dans ma bulle, raconte-t-elle. Ça m’a donc donné plus de temps pour me consacrer à la création. Mais quelques mois plus tard, lorsque je suis sorti de ce processus, j’ai eu peur. Je ne voyais pas le bout de cette pandémie, alors je ne voyais pas non plus le jour où j’allais pouvoir présenter le fruit de mon travail. »

Artiste multidisciplinaire autodidacte, Geneviève touche autant aux arts visuels qu’à la musique et la poésie. Sa démarche artistique se laisse tout simplement guider par ses passions et ses envies. Puisque le « timing » pour sortir un premier album n’avait rien d’idéal dans la dernière année, Geneviève s’est tournée vers les formations.

« J’ai pris des formations avec le Conseil de la culture de l’Estrie, pour entre autres m’améliorer dans le numérique. Puisque je fais aussi partie du programme de Soutien au travail autonome (programme piloté par Pro-Gestion Estrie), j’ai pu aussi avoir un suivi et des conseils pour améliorer les aspects de communication et de marketing dans mon travail. »

Au cours de la dernière année, Geneviève a aussi ajouté à son offre des ateliers créatifs. Intitulés Cœur Do, ces ateliers conjuguent le dessin, la voix et/ou les mots.

Retour en présentiel

Le 4 juillet prochain, ce sera le grand retour en présentiel pour Geneviève, dans le cadre du lancement de son album Passages, au Marché de la Gare, dès midi trente. Elle sera quelques jours plus tard au parc éphémère de Sherbrooke (Espace Well Sud), le 10 juillet, à 13h. Puis, le 17 juillet du côté de la Maison des arts et de la culture de Brompton, dès midi trente.

« J’ai la chance d’avoir des spectacles de planifiés grâce à des initiatives portées par la Ville de Sherbrooke. Ça nous donne (les artistes) vraiment un coup de pouce. Je vois enfin le bout du tunnel. Je garde cependant en tête qu’il peut toujours y avoir un nouveau confinement, alors je veux, dans un avenir rapproché, développer de nouveaux outils numériques qui me permettraient de poursuivre mes activités sans être en présentiel. »

Notons que l’écrivain et slameur bien connu David Goudreault signe les paroles d’une des pièces de l’album Passages. Pour en savoir plus sur cette artiste sherbrookoise, rendez-vous au genevievekiliko.com.

Photo : Geneviève Kiliko

Partager

Articles récents

Actualités

Entreprendre Sherbrooke : la nouvelle organisation de développement économique en opération dès l’automne

22 juin 2021

Actualités

Le Gars du Lac et Hakuna Ananas : deux idées entrepreneuriales qui font leur chemin jusqu’au succès

18 juin 2021

Articles Reliés

Actualités

Entreprendre Sherbrooke : la nouvelle organisation de développement économique en opération dès l’automne

22 juin 2021

Actualités

Le Gars du Lac et Hakuna Ananas : deux idées entrepreneuriales qui font leur chemin jusqu’au succès

18 juin 2021
Toutes les publications