Le Savo en mode embauche : rester positif malgré tout!

Partager

On ne sait pas encore quand exactement les bars et les restaurants pourront reprendre du service, mais qu’à cela ne tienne, Le Savo est en mode embauche. L’équipe de l’entreprise située au marché de la Gare indique vouloir être prête à la seconde même où le gouvernement Legault donnera le feu vert.

Le copropriétaire du Savo, Yann Doyon, reste réaliste, les chances d’ouvrir en mai sont bien minces, puisque la crise en lien avec la COVID-19 n’est pas encore derrière nous. Mais lui et ses partenaires d’affaires, Danny Brisebois et Pierre-Luc Fauteux, préfèrent rester optimistes malgré tout. Ce matin, le trio publiait sur les réseaux sociaux que le Savo est à la recherche d’employés pour la saison chaude.

« Nous gardons évidemment nos dix employés de cet hiver, indique Yann, mais pour l’été, nous avons besoin habituellement d’environ 35 à 40 personnes. Pour le moment, puisqu’on ne connait pas encore le scénario que priorisera le gouvernement, nous cherchons entre 25 et 30 personnes. Nous sommes conscients que la saison ne débutera pas le 4 mai, mais nous restons optimistes en espérant pouvoir lancer notre saison en début juin. Nous avons choisi d’entamer la période de recrutement pour être prêts dès qu’on nous donne le feu vert. On a bien hâte d’accueillir les gens sur notre terrasse. »

Yann, Danny et Pierre-Luc ont pris les rênes du Savo (anciennement le Savoroso) au printemps 2019. En raison des nombreuses rénovations effectuées, la saison s’est entamée à la fin juin, ce qui est tout de même plutôt tardif pour un restaurant où la terrasse extérieure est fondamentale pour le succès de l’entreprise.

« Cette année, on ne peut pas se permettre d’entamer la saison à la fin juin. Ç’a nous fait bien de la peine cette situation. Nous sommes conscients que la consigne du deux mètres est difficile à respecter pour les restaurants et les bars. Dans cette optique, nous espérons que d’autres solutions seront proposées. Par exemple, revenir à ce qui était permis au début, soit le concept de laisser une table vide sur deux. Ce n’est vraiment pas l’idéal, mais on tente de trouver des solutions puisque l’été est notre saison forte. »

Installé en plein cœur du marché public et aux abords du lac des Nations, le Savo indique que sa plus grosse semaine de l’année est celle de la Fête du lac des Nations, en juillet. Or, l’équipe de la Fête du lac a annoncé officiellement, cette fin de semaine, que l’événement n’aura pas lieu en 2020, en raison de la nouvelle directive de Québec qui a demandé l’annulation de tous les festivals jusqu’au 31 août 2020.

« La Fête du lac, c’est notre plus grosse semaine de l’été et elle vient de tomber à l’eau! En plus des pertes financières, cette fête nous permettait de fidéliser notre clientèle », souligne Yann.

Un nouveau projet à venir

Pour des raisons de logistique, le Savo a choisi de ne pas offrir de service de livraison en cette période de confinement. Cependant, d’ici quelques jours, la direction annoncera un nouveau projet. « Nous sommes fébriles. Avec ce projet, on sort du milieu du restaurant. Nous ne savons pas encore de quelle façon nous allons l’annoncer, puisqu’on ne peut pas faire de conférence de presse, mais l’annonce sera faite au cours des prochains jours. »

Pour en savoir plus sur cette entreprise sherbrookoise ou pour postuler pour un emploi, rendez-vous au savoresto.com.

Photos: Archives printemps 2019. Yann Doyon (photo 1). Pierre-Luc Fauteux, Danny Brisebois et Yann Doyon (photo 2).

 

Partager

Articles récents

Actualités

L2D secteur Jacques-Cartier : « C’est le grand projet de notre vie professionnelle! »

12 avril 2021

Actualités

L’expérience Brad’s Gourmet : pour passionnés de pizzas et autres petits délices!

1 avril 2021

Articles Reliés

Actualités

L2D secteur Jacques-Cartier : « C’est le grand projet de notre vie professionnelle! »

12 avril 2021

Actualités

L’expérience Brad’s Gourmet : pour passionnés de pizzas et autres petits délices!

1 avril 2021
Toutes les publications