Vent du Nord et L2D s’installent dans l’est de Sherbrooke

Partager

Deux commerces bien établis à Sherbrooke ont choisi l’est de la ville pour aménager leur nouvelle succursale respective. Il s’agira d’une troisième succursale pour Bières dépôt au Vent du Nord et d’une cinquième pour L2D.

Les propriétaires de Bières dépôt au Vent du Nord, Nicolas Ratthé et Émile Cardinal, y pensaient depuis un bon moment ; ouvrir une succursale dans l’est de la ville. Puis, les 17 derniers mois de pandémie ont convaincu les deux propriétaires.

« On reluquait l’est depuis longtemps, car c’est un quartier qui est appelé à se développer beaucoup dans les prochaines années, explique Nicolas. Pendant la COVID-19, on a fait beaucoup de livraisons dans Fleurimont, ce qui confirmait qu’on avait bien raison d’avoir l’est dans le collimateur. On a finalement trouvé l’endroit idéal, avec 15 000 pieds carrés de terrain », poursuit-il, précisant vouloir garder l’emplacement secret pour le moment.

Quant au L2D, la nouvelle succursale de près de 1000 pieds carrés sera située au cœur du nouveau Quartier Santé, sur la 12e Avenue Nord. La date d’ouverture est prévue pour novembre. Les propriétaires, Andy Buntic et Audrey Lheureux, se disent très fiers de cette nouvelle acquisition. « On tenait à s’établir dans ce secteur qui est en plein développement. Beaucoup de portes vont s’ouvrir dans ce quartier au cours des prochaines années. »

Une équipe au rendez-vous

En pleine pénurie de main-d’œuvre, les entreprises sont nombreuses à ne pas être capables de compléter leurs équipes. Cette situation déplorable ne touche pas, cependant, le Vent du Nord et le L2D. Leur secret? « Les RH, c’est le nerf de la guerre en 2021, lance d’emblée le copropriétaire du Vent du Nord. Nous sommes reconnaissants envers nos employés. On les amène avec nous dans nos projets. On les rencontre pour discuter et pour poser des actions liées à leurs ambitions. Même les employés temps partiel doivent être stimulés et se sentir impliqués. »

La philosophie est semblable chez L2D. Andy et Audrey n’ont pas, non plus, à composer avec un manque de main-d’œuvre. Ils se permettent même d’être très sélectifs lorsqu’il s’agit d’engager quelqu’un. « Nous nous intéressons au savoir-être des gens, car le savoir-faire s’apprend. Nous préférons aussi parler de collègues plutôt que de patrons-employés. Ils font partie prenante de nos projets. Nous les intégrons et nous les écoutons, car plusieurs têtes valent mieux qu’une. »

Il est important aussi de saisir les ambitions du personnel. Par exemple, pour chaque succursale, Audrey et Andy se sont affiliés à un barbier qui avait l’ambition d’être copropriétaire et qui faisait partie de l’aventure L2D depuis un bon moment.

Notons aussi que les salons L2D ne sont plus réservés qu’aux hommes. D’ailleurs, les ajouts de nouvelles chaises font en sorte que la direction est à la recherche de nouvelles perles rares pour se joindre à l’une ou l’autre de leurs équipes.

Pour en savoir plus sur ces entreprises sherbrookoises, rendez-vous au l2dstores.com et auventdunord.ca.

 

Photo 1 : Émile Cardinal et Nicolas Ratthé, du Vent du Nord, ainsi que Jean-François Lemieux, de Boudreau+Lemieux, courtier immobilier.

Photo 2 : L’emplacement de la 5e succursale de L2D.

Photo 3 : L’équipe du Vent du Nord

Photo 4 : Andy Buntic et Audrey Lheureux

Partager

Articles récents

Actualités, Entreprise d'économie sociale

Quand notre histoire nous est contée!

22 novembre 2021

Actualités

Des bars heureux d’ouvrir leur piste de danse!

18 novembre 2021

Articles Reliés

Actualités, Entreprise d'économie sociale

Quand notre histoire nous est contée!

22 novembre 2021

Actualités

Des bars heureux d’ouvrir leur piste de danse!

18 novembre 2021
Toutes les publications